• Fatigue, kilomètres et petits diables !

    réveil bonheur

    Ces derniers jours, j'ai droit aux remplacements les plus lointains. J'ai la chance ainsi de visiter les écoles à la frontière de mon département !

    Cette semaine, j'avais un remplacement de 2 jours dans une école fort fort lointaine. J'avais donc mis le réveil très tôt (trop tôt !) afin d'arriver un peu en avance pour découvrir cette nouvelle école (à plus de 80 km de mon domicile...)

    C'est les yeux encore pleins de sommeil que j'ai pris la route pour me rendre à Pétaouchnok (un coin paumé de chez paumé, un peu comme à Perpette les Olivettes !).

    1h15 plus tard, les yeux qui piquent mais un peu dégonflés quand même (vive les crèmes contour des yeux !!), j'arrive devant l'école en question. Elle est toute neuve et tout simplement MA-GNI-FI-QUE ! Les classes sont grandes, fonctionnelles, le design du bâtiment est très sympa, des toilettes spécialement pour les enseignants (et ça c'est du luxe, on ne le trouve pas dans toutes les écoles !) qui avaient même la petite lumière qui s'allume toute seule quand vous rentrez (claaaasse !)

    Par contre, légère apréhension quant aux élèves. J'vous explique, j'ai eu droit à un long mail de leur enseignante que je remplace, pour m'expliquer son fonctionnement et également que les élèves pouvaient être très bavards, voire infernaux... Hmmm, je vais essayer de ne pas avoir d'a priori négatif malgré tout, mais j'avoue que le "bon courage" à la fin du mail a résonné de manière plutôt terrifiante à mes oreilles ^^

    La matinée s'est passée plutôt correctement, j'avais sorti mon masque d'instit sévère (genre, j'suis la maîtresse, j'suis pas votre copine okay ??). Je me disais, plutôt pas du tout humble, que finalement, ils n'étaient pas si terribles...

    OH MON DIEU ! Je ne sais pas ce qui leur a été servi à la cantine, (des OGM, du boeuf aux hormones ??) mais l'après-midi, ils m'ont sorti le grand jeu : les moindres moments d'échange (recherches, discussions en littérature...) étaient laminés, pulvérisés par leurs bavardages incessants !

    Si vous rajoutez à cela, un degré d'insolence que je n'avais encore jamais rencontré, j'avoue avoir un instant regretté l'époque des châtiments corporels (juste un instant, hein ?!)

    Vous voyez le genre ? L'enfant qu'on reprend une fois, deux fois, trois fois et qui continue en vous regardant droit dans les yeux et qui vous répond avec une assurance déconcertante à cet âge-là !

    Extrait 1 :

    "- Être Démoniaque (c'est le petit pseudo que j'ai trouvé à mon préféré du groupe pour le citer sur le blog !), ce n'est pas en passant ton temps sous ton bureau que ton travail va avancer !

    Grand sourire du concerné et réponse du tac-o-tac :

    - Ben si !"

    Extrait 2:

    "Pendant la séance de littérature (ou plutôt devrais-je dire de boucherie littéraire) :

    - Être Démoniaque, range ta calculatrice s'il te plaît (je suis polie moi !), ce n'est pas le moment !

    Être Démoniaque m'ignore royalement... J'insiste en fronçant les sourcils :

    - Être Démoniaque, je t'ai demandé quelque chose il me semble !

    Il m'ignore toujours, un sourire narquois se dessinant sur son visage.

    Là, j'hausse carrément le ton, me lève et tends la main pour confisquer l'objet en question, mais le sournois décide alors de le ranger dans son cartable :

    - Donne-moi ça tout de suite, je te le confisque. Je ne vais pas répéter les choses 100 fois, tu n'avais qu'à écouter !

    Et là, il jette sa calculatrice sur la table de son voisin de derrière. Elle finit par tomber par terre. Être Démoniaque a le sourire jusqu'aux oreilles, fier comme un coq !

    Là c'en est trop. Je crie, exigeant qu'il ramasse de suite et qu'il en profite pour me donner son cahier de liaison, histoire que je mette un petit mot doux à ses parents (assorti d'une belle punition)."

    Je pense que c'est un des moments qui illustre le mieux ces deux jours de remplacement ! C'est la première fois que je tombais sur une classe d'élèves aussi bavards, se permettant de répondre avec autant d'assurance. Impossible d'imaginer avec eux le moindre moment de discussion, d'échange, d'expériences (je n'ose pas envisager ce que donnerait une séance de sciences avec eux !)...

    Heureusement, j'ai reçu un coup de fil de l'inspection m'annonçant qu'ils avaient besoin de moi dans une autre école et que je n'aurai pas à y retourner jeudi et vendredi ! Comme quoi, les miracles existent !

    Bref, c'est le genre d'expérience où l'on se sent complètement impuissante ! On repense avec bonheur aux "précieux" conseils des maîtres formateurs :

    - parler doucement (ben oui, comme ça, on est sûr de ne pas les déranger dans leurs discussions privées !)

    - si ça continue, s'arrêter de parler (et se faire traiter de statue de la liberté, si, si je vous assure, ils ont osé !)

    La seule chose qui a eu l'air de faire un peu effet, ça a été l'envoi en maternelle d'Être Démoniaque ! Effet de trop courte durée à mon goût malheureusement...

    Dans des situations comme celle-ci, rien de tel qu'un coup de fil aux collègues remplaçants ! "Ils t'ont envoyée à Pétaouchnok ?? Oh la la ma pauvre, nous l'année dernière on y est allés, c'étaient des horreurs les gamins !" Bah rien de tel pour remonter le moral et l'estime de soi : non je ne suis pas la dernière des nulles question autorité, c'est juste que certains gamins n'ont décidément plus aucune limite aujourd'hui...

    Enfin, comme tout Pétaouchnok qui se mérite, je vous ai réservé une photo insolite de la vue que j'avais depuis ma classe : (roulement de tambours...)

    photos-moutons.jpg

    « Apprentissage de l'écriture (2)Mardi 27 septembre - Maîtresse en Grève ! »
    Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 25 Septembre 2011 à 22:11
    lienaa

    Coucou !

    Courage à toutes les deux. Pour ma T1 j'ai été balancée à Béziers soit à 1h de chez moi, 160km allé ET retour !

    A la fin de la semaine, ça me faisait 8h de trajet soit une journée complète !

    Mardi nous faisons grève aussi mais sous une autre forme !

    DEs bisouuuusss

    2
    Lundi 26 Septembre 2011 à 15:08
    Souze

    Bonjour, je découvre ton blog, et j'aime bien ton écriture. Je suis T2 et j'ai beaucoup de chance. Mais je te souhaite tout de même bon courage, même si je ne connais pas les remplacements longue durée (je ne sais pas comment je ferais).

    3
    Mercredi 28 Septembre 2011 à 09:43
    Souze

    Oh oui, beaucoup de chance: un TD à 100% dans une école à côté de chez moi (5 min de voiture, si j'avais un vélo..;) et en élémentaire (je n'aime pas la maternelle).

    Donc je ne me plains pas, même si le prix de cette si belle situation est un double niveau CE2-CM2 avec 5 CM2, l'année de ma première inspection...

    Do you see what I mean?

    4
    Mercredi 28 Septembre 2011 à 14:01
    Souze

    Et bien l'an dernier j'ai fait un remplacemant long en ZEP donc j'ai gagné 10 points d'un coup poour le mouvement 2010, et j'ai un enfant... Donc ça me faisait 13 points. Et puis j'ai beaucoup réfléchi mes voeux et j'en ai rentré un maximum, tous dans la circonscription où j'habite, donc je pense que tout ça a joué... Mais il y a de la chance car il y avait eu une ouverture de classe l'an dernier dans cette école. Je ne garantis pas que j'en aurai autant quand je vais demander à partir (ce qui ne saurait tarder), bien que je veuille aller dans un département peu demandé...

    5
    Mercredi 28 Septembre 2011 à 16:48
    Souze
    En effet! Surtout quand on débute, c'est un sacré gain de temps! A bientôt mysticlolly et bon courage pour la suite...
    6
    Lundi 3 Octobre 2011 à 19:38
    lienaa

    On est restés un plus longtemps que prévu en cours de récré, l'aprem histoire de dire qu'on soutient les collègues. Et si Mtp/Béziers ça fait loin !

    Bisouuus

    7
    Juliette
    Vendredi 23 Mars 2012 à 11:56
    Juliette

    Comme je te comprends ! Je suis dans une école à 100km de chez moi. Je suis T1 et j'ai eu droit à ... une CLIS de 12 élèves qui avaient déjà eu 2 enseignants en une semaine. Pour des élèves qui ont un besoin de stabilité... Du coup, pour l'élève qui est autiste, c'était la goutte d'eau qui a fait déborder le vase. Heureusement que j'ai eu une AVS en or. Je suis coincée dans cette école jusqu'aux prochaines vacances minimum et je suis déjà sur les rotules.

    Bon courage.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :