• Mission impossible - Le remplacement de la mort qui tue

    Mission impossible - Le remplacement de la mort qui tue

    Flashback en ce début de 4ème période, nous sommes le lundi 27 février, il est déjà 9h20 et je n'ai eu aucune nouvelle de l'inspection, je me prépare donc à une reprise tout en douceur quand mon téléphone se met à sonner, j'ai un message sur le répondeur :

    La voix bien connue de la gestionnaire des TRBD résonne... "Bonjour Mysticlolly, votre mission, si vous l'acceptez, est de vous rendre dans un lieu éloigné de toute civilisation, perdu au milieu des montagnes afin de remplacer notre agent en place pour une période de 15 jours. Ce message s'autodétruira dans 10..9.." Je raccroche... Ouille, 15 jours, ça va être long ! Je pense déjà à l'heure à laquelle je vais devoir mettre mon réveil tous les jours : c'est clair, les yeux vont piquer ! Mais c'était sans compter sur la route, cette espèce de serpent vicieux qui tourne et retourne tout le long, où à chaque fois que l'on croise une âme on se dit que l'on va peut être y laisser le rétroviseur mais que c'est toujours mieux que le ravin qui nous attend de l'autre côté ! J'arrive sur le lieu de la mission aux alentours de 10h40... Et là je découvre une classe de 9 élèves répartis sur tout de même 5 niveaux, mais surtout, SURTOUT, une école qui ouvre à 8h30 (oui c'est définitif, les yeux vont VRAIMENT piquer !)

    "Sois forte" me dis-je, 15 jours, tu peux le faire, tu as été entraînée pour ça et puis surtout, tu sors de 15 jours de vacances !

    Et là, le piège de la mission se referme sur moi : de prolongation en prolongation, je me retrouve à faire le remplacement pour toute la période, soit 6 longues semaines...

    Quand je parlais des yeux qui piquent, c'était encore loin de ce que j'imaginais ! J'ai passé 6 semaines à lutter pour garder les yeux ouverts, à faire 2h30 de routes montagneuses tous les jours, m'écrouler sur le canapé et m'endormir comme une masse, me lever et ne penser qu'au moment où j'allais me recoucher... Bref, aujourd'hui, c'est les vacances et j'en ai vraiment, VRAIMENT besoin, je tiens avec les nerfs, autant vous dire que je suis vraiment à prendre avec des pincettes !

    Mais bon, je ne voudrais pas passer pour la ronchon de service, alors tout de même, ça a été 6 semaines avec des gamins super sympas, des collègues extra-chouettes et tout plein de bons moments... Et finalement, si je dois y retourner, ça sera avec plaisir ! (heu, pas aussi longtemps tout de même siouplé !) 

    J'en profite donc pour souhaiter à tous les collègues de BONNES VACANCES ! (ne mangez pas trop de chocolats !!!)

    « Garder une trace des lectures - Fiche de lecture typeMathématiques CM2 - Evaluation sur la division »
    Pin It

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    euqinom
    Samedi 7 Avril 2012 à 11:10

    A la fois je compatis et à la fois j'étais morte de rire en lisant cet article ! Il est vrai que l'humour et l'auto-dérision sont d'excellents remèdes aux expériences difficiles !

    2
    Samedi 7 Avril 2012 à 12:03

    La musique en fond sonore, excellent !!!

    ton blog est super sympa ;)

    3
    Samedi 7 Avril 2012 à 14:27

    euqinom : C'est essentiel je dirais même 

    Lulu80110 : Merci beaucoup !

    4
    Dimanche 8 Avril 2012 à 16:50

    Génial! J'adooorree!!

    A quand le "Bonjour Charly!!!"

    Pas toujours évident le poste de brigade! Dans le même esprit, lorsque j'ai débuté, je me suis retrouvée en EREA avec des CAP en platrerie qui me demandaient du haut de leur demi-mètre de taille supplémentaire si un parpaing de 21 ça existait!!! Véridique!!

    5
    Dimanche 8 Avril 2012 à 21:54

    En EREA ? Mon dieu, je ne savais même pas que ça existait... et ça existe toujours ?

    6
    libellule01 Profil de libellule01
    Mercredi 11 Avril 2012 à 22:19

    ecxellent la façon dont tu racontes, mais j'imagine bien à quel point ça a été difficile.

    7
    Jeudi 12 Avril 2012 à 20:13

    j'aime te lire ... j'ai connu une classe de tous petits / petits à 32 ! à plus de 100 kilomètres de chez moi ... je rentrais effondrée et crise de spasmophilie chaque soir ! vannée ! et pourtant pareil une super école (mon premier poste de zil) que des collègues mecs en maternelle ! très sympas ! ... la route ... difficile en plein hiver ! voitures dans le fossé régulièrement car très empruntée par les camions !

    8
    Mirobolande Profil de Mirobolande
    Mercredi 23 Mai 2012 à 08:10

    Marrant...On dirait que tu décris le nord-Aveyron (mon premier poste).

    Et t'as quand même croisé des collègues dans ce désert?

    C'est vrai qu'il y a des moments où on ne vit que pour le boulot (parfois même entre chaque période de vacances...).

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :