• (Dessin de Jack, vous pouvez en trouver tout plein d'autres ici !)

    Cette année, je pense que j'ai été plutôt gâtée ! Je suis tombée sur des parents très sympas dans l'ensemble, mais certains étaient tout de même particuliers, il en faut bien aussi !
    Entre les parents inquiets de la réussite scolaire de leur enfant de grande section (en même temps, je préfère ceux qui s'inquiètent de leur enfant que ceux qui ne s'intéressent absolument pas à ce qui est fait en classe), ceux qui conseillent à leur enfant de rendre coup pour coup plutôt que d'aller voir la maîtresse (ah ben on a l'air crédible nous quand on leur dit de ne pas se battre mais de venir nous voir s'il y a un problème !), ceux qui amènent leur bout de chou à l'école alors qu'il a passé sa nuit à vomir, il faut avouer que les parents peuvent rapidement devenir un sujet de discussion en récréation !

    Au cours des sorties scolaires que je fais avec mes élèves, j'ai toujours mon appareil photo, un beau réflexe numérique de Nikon (il faut savoir que j'adore la photo). En plus, quoi de plus beau en photo qu'un enfant ?
    Bref, en général je mitraille et une fois à la maison je passe du temps à retoucher les photos et à en faire un diaporama, parfois même en musique quand j'ai le temps. Comme ça à la fin de l'année, les enfants récupèrent les diaporamas et ça leur fait un souvenir. Cette année, un des diaporamas a été diffusé à la fête de l'école.
    Quelle erreur... quelle grosse erreur ! Tout le monde a été ravi... tout le monde sauf les parents d'un de mes élèves qui m'ont apostrophée parce qu'il n'y avait pas assez de photos de leur enfant sur le diaporama, allant jusqu'à sous-entendre que c'était parce que je n'aimais pas leur enfant et que je l'avais fait volontairement !

    Autant vous le dire tout de suite, quand ça arrive, ça fait l'effet d'une grosse claque et on ne comprend pas bien ce qui nous arrive. Pour ma part, je ne savais plus vraiment quoi dire si ce n'est que "non je n'ai absolument rien contre votre fils et j'avoue que non je n'ai pas compté combien j'avais mis de photos de chaque enfant.."
    Quand j'y repense j'aurais pu leur répondre tout un tas de choses, leur faire remarquer qu'ils étaient en train de mettre en cause mon éthique personnelle et professionnelle par exemple, mais sur le moment rien n'est sorti. Ils m'ont gâché ma première fête d'école et je suis repartie le coeur gros.

    Je pense qu'il faut savoir prendre du recul par rapport aux attaques des parents, surtout quand elles sont injustifiées. Je sais très bien qu'au cours de ma carrière ce genre de situation se reproduira certainement, à moi de me blinder davantage ! En attendant, je dois avouer que je ne sais pas si je recommencerai à faire des diaporamas. J'y passe un temps fou pour faire plaisir, si c'est pour avoir des reproches au final, j'irai plutôt faire un ciné la prochaine fois !

    Bon, je vous rassure, il y a heureusement tout plein de parents supers sympas qui étaient ravis du diaporama, des parents toujours prêts à donner un coup de main, des parents qui viennent discuter de tout et de rien avec vous quand vous avez un moment, des parents qui vous remercie pour leur enfant.. Il faut de tout pour faire une école :o)
    Pin It

    2 commentaires


  • Bon, pour ce qui est des fiches de préparation et du cahier journal, j'en ai déjà parlé dans l'article précédent ! Mais il y a une autre chose dont l'IUFM a oublié de nous parler : les fournitures pour la rentrée ! Quel matériel utiliser ? Est-ce qu'il vaut mieux un classeur, un cahier, un lutin ?

    Là encore je vais vous faire part de ce qui me convient le mieux. Comme je l'ai déjà dit, il est important d'essayer, de ne pas hésiter à changer quand on sent que ça ne marche pas !

    Vous trouverez ci-dessous une liste de ce que j'ai choisi d'utiliser par niveaux et par domaines :

    Pour des Grandes sections :

    • Un grand classeur avec des intercalaires qui regroupe les différentes activités : écriture/graphisme, activités mathématiques, phonologie/littérature, découverte du monde et culturel (on peut y mettre les comptes rendus des sorties réalisées, le travail en arts visuels). Certains d'entre vous peuvent préférer ranger toutes les activités de découverte du monde à part, afin que le travail effectué puisse suivre l'élève les années suivantes. D'autres préfèrent le classique grand cahier. Pour ma part j'ai rapidement fait un trait dessus : tout est mélangé, les feuilles finissent par se décoller...
    • Un petit cahier de poésie et chant : dedans on y range tous les poèmes, comptines, chants vus au cours de l'année
    • Le carnet de liaison (cf. Ma boîte à outils où vous trouverez celui que j'ai choisi d'utiliser et comment je m'en sers)
    Pour les CP-CE1 :

    • Un petit cahier de classe : dans ce cahier les élèves font leurs exercices de maths, de français, les dictées d'entraînement, leurs productions d'écrit.
    • Un grand classeur souple : à l'intérieur, les élèves y rangent leur mémo des sons; un mini dictionnaire que l'on enrichit au cours de l'année avec les mots les plus utilisés, les mots rencontrés rangés par ordre alphabétique; toutes les leçons de français; les outils pour écrire (par exemple les grilles de relecture). L'intérêt de ce classeur est qu'il suive l'enfant pendant sa scolarité, il s'enrichit peu à peu. C'est un véritable outil que l'élève apprend à utiliser dès qu'il en a besoin.
    • Un grand classeur rigide avec des intercalaires : on pourra y mettre le travail de littérature, les activités d'autonomie en lecture et en mathématiques, la découverte du monde et une partie culturelle (histoire de l'art, comptes rendus des sorties scolaires, etc.). Là encore, certains préfèreront peut être séparer la découverte du monde.
    • Un grand classeur souple dans lequel vous rangerez toutes les évaluations, les bulletins : ça permet d'avoir tout sous la main au moment de remplir le livret scolaire !
    • Un lutin (ou porte-vues) pour les langues vivantes qui suivra l'élève les années suivantes.
    • Un petit cahier pour la poésie et le chant.
    • Un cahier de brouillon, mais on peut envisager l'ardoise ou le simple papier de brouillon récupéré à la photocopieuse !
    • Le carnet de liaison
    • Un cahier de texte pour noter les devoirs

    Pour les cycles 3 :

    • Un grand cahier A4 pour les maths : Il contient les leçons et les exercices. Les leçons sont photocopiées sur des feuilles de couleur pour être plus visibles.
    • Un lutin en français pour ranger les leçons et un petit cahier pour faire les exercices.
    • Un lutin pour les langues vivantes
    • Un cahier de poésies et chants
    • Un grand cahier de littérature (24x32) : ce cahier doit être BEAU et regroupe toutes les lectures de l'année plus ou moins détaillées. Les enfants sont invités à y noter leurs impressions (cf. la fiche de lecture type qui se trouve dans Ma boîte à outils).
    • Un grand classeur pour la découverte du monde. A l'intérieur on y range la physique, la biologie, l'histoire, la géographie, l'éducation civique (et les comptes rendus des débats réalisés en classe), tout ce qui est culturel (histoire de l'art, sorties scolaires, etc.)
    • Un cahier de brouillon
    • Le carnet de liaison
    • Un cahier de texte voire un agenda pour préparer notamment les CM2 à l'entrée au collège.

    Dans la trousse :


    - Pour écrire, j'avoue que j'ai encore du mal à me décider. J'aime l'écriture au stylo plume, de plus on peut effacer proprement. Cependant, les élèves gauchers ont tendance à salir leurs cahiers avec des encres liquides, d'autres trouent leur feuille en utilisant l'effaceur.

    Le stylo bic à l'avantage d'avoir une encre sèche, on ne risque pas de faire des tâches en passant la main dessus, mais en cas d'erreur, il n'y a que le blanc. Côté propreté, ce n'est pas ça non plus !

    Pour les cycles 2, j'ai donc choisi le stylo bic : un bleu, un vert et un noir. (on évite le stylo 4 couleurs si on ne veut pas entendre "tic, tic, tic" toute la journée !)

    Pour les cycles 3, le stylo plume avec l'effaceur et une encre bleue effaçable ! On complète là aussi avec un bic vert et un bic noir.

    - Pour les cycles 2 et 3 : un crayon à papier, une gomme et un taille crayon.
    Je prévois des critériums pour les activités de géométrie, ça donne des tracés beaucoup plus propres. Mais comme pour les stylos 4 couleurs, si on ne veut pas entendre le "tic, tic, tic" tout le temps ou encore "Maîtresse j'ai cassé toute la mine", il vaut mieux les distribuer uniquement quand on en a besoin, ne pas les laisser dans leurs trousses !

    - Une règle graduée 20 ou 30cm. C'est bien d'avoir les deux longueurs dans sa classe selon les tracés à effectuer. Ah oui, prohibez les règles dites "souples", sous peine de voir vos élèves jouer avec à longueur de journée. Elles finiront toutes déformées en moins de temps qu'il ne faut pour le dire !

    - Des ciseaux, des ardoises avec feutres effaçables, de la colle liquide ou en bâton mais qui colle ! Rien n'est plus agaçant que de voir des feuilles décollées 5 minutes après avoir refermé le cahier !

    - Pour les cycles 3, il faut avoir en stock des compas, des équerres.

    - On n'oublie pas non plus les feuilles pour remplir les classeurs, à grands carreaux et blanches (pour faire des schémas en sciences par exemple), ainsi que des pochettes plastiques, un bon stock de crayons de couleur, de feutres fins et un peu plus gros.

    En fonction du budget que vous attribue la mairie, c'est à vous de déterminer ce que vous demanderez aux parents et ce que l'école fournira. Pour ma part, j'ai la chance de tomber sur une école avec un bon budget. La mairie ne veut pas que les parents paient quoi que ce soit (ce qui quelque part va dans le sens d'une école gratuite pour tous). Je commande tout ce dont j'ai besoin dans la limite de mon budget évidemment.

    Pour les arts visuels, on pense aux craies grasses, sèches, à la peinture (en poudre elle est beaucoup plus économique), aux pinceaux de différentes tailles, aux feuilles cansons blanches, de couleur, au papier crépon, au papier de soie, au vernis, au scotch, aux attaches parisiennes, aux trombonnes, à la patafix, aux punaises, etc.

    Bref, avec tout ce à quoi il faut penser, il y a de quoi se stresser bien comme il faut ! C'est donc important de penser à cette organisation avant la rentrée, de prendre le temps de faire le point sur le matériel déjà présent dans la classe pour savoir précisément ce qui pourrait manquer ! J'espère avoir un peu dégrossi le travail et si vous avez des questions, surtout, n'hésitez pas !



    Pin It

    5 commentaires


  • Un des gros problèmes que j'ai rencontré au cours de cette première année en poste a été de m'organiser et gérer mon temps ! Pas évident quand on débute de faire du bon boulot et de garder une vie sociale !

    Première chose que je tiens à dire : adieu les fiches de préparation comme en PE2. Quand on est en stage le lundi et qu'on a la semaine pour préparer sa journée, on peut se permettre de détailler toutes les séances de la journée sur une jolie fiche de préparation. Autant dire que lorsqu'on doit assurer la classe toute la semaine, on peut oublier !
    Soit on continue à faire de belles fiches pour toutes les séances et on ne vit plus que pour l'école soit on n'en fait que quand c'est vraiment nécessaire ! Je vous le dis de suite, c'est le deuxième choix que j'ai fait !

    Quand on a un bon manuel avec le livre du maître, autant s'en servir, et faire une fiche de prép' par dessus, c'est vraiment du temps perdu ! Pour ma part, j'ai préféré faire des fiches de séquences pour certains domaines où j'avais besoin de savoir où j'allais, où je ne me sentais pas très à l'aise : ça pouvait être pour une séquence de sciences, une production d'écrit, etc.

    Je pense sincèrement qu'il vaut mieux en faire peu mais de qualité, de sorte à pouvoir les réutiliser plus tard plutôt que de faire de la fiche de prép' en série juste pour se donner bonne conscience ! Pour ceux que ça intéresse, j'ai mis dans ma boîte à outils une séquence d'électricité et ma fiche de préparation type.

    S'est ensuite posée la question du cahier journal ! Ah le fameux cahier journal ! Ca pour le coup, on ne peut pas y couper, en cas d'inspection, l'inspecteur voudra le voir à coup sûr. Mais bien évidemment, le cahier journal n'est pas là pour faire plaisir à Mr l'Inspecteur (ou Mme l'Inspectrice) ! D'une part il permet de savoir clairement ce qu'on a prévu pour la journée/la semaine et en cas d'absence, votre remplaçant sera bien content de le trouver !

    En début d'année, j'ai continué de fonctionner comme je le faisais en PE2 : un jour de classe, une page de cahier journal : l'HORREUR ! Ca prend un temps fou, on manque de recul et on prend le risque de trop travailler d'un jour à l'autre. On ne voit pas assez les choses sur le long terme.
    J'ai fait le choix d'avoir un cahier journal sur la semaine. D'un coup d'oeil, je peux savoir ce qui est prévu pour ma semaine. Une semaine tient sur deux pages, ce qui me permet de détailler davantage mes différentes séances.
    Bien entendu, je vous fais part de ce qui me convenait le mieux à moi ! D'autres enseignants auront besoin de détailler davantage leurs journées. Comme toujours, il faut faire des essais pour trouver ce qui nous convient le mieux :o)

    Un conseil que m'a donné ma conseillère pédagogique est de prévoir une feuille à chaque semaine sur laquelle je note au fur et à mesure les difficultés rencontrées par les élèves. Ca aide grandement au moment de remplir les livrets et ça permet d'adapter sa pédagogie aux besoins particuliers des élèves lorsqu'on prépare la semaine suivante.

    Bref, il faut expérimenter jusqu'à ce qu'on trouve ce qui nous va le mieux, ne pas hésiter à changer ! L'objectif est d'être le plus efficace possible : on gagne du temps et ça ça n'a pas de prix :o)
    Pin It

    votre commentaire


  • Ma première année de T1 s'est achevée jeudi 2 juillet à 16h30... Une grosse nostalgie à l'idée de quitter cette école où j'ai connu tellement de moments de bonheur.. C'était le poste rêvé, même impensable pour une petite débutante comme moi. D'un autre côté, on ne peut pas dire que ce soit la surprise, dès le premier jour j'ai su que je ne serai dans cette école que pour une seule année. N'empêche que quand le mouvement arrive, une petite voix en nous susurre "avec un peu de chance.."

    Et puis finalement le couperet tombe, quelqu'un d'autre obtient le poste. Il faut accepter de laisser SA classe, SES élèves, SON école. Prendre tout ce qu'on a pu accumuler dans la classe au cours de l'année avec soi, vers une autre école, inconnue. Adieu jolie classe aux couleurs vives, où le orange cotoie le parme et le vert. Adieu minuscule cour de récréation qui résonne encore à mes oreilles du brouhaha joyeux des enfants. Adieu le bruit de l'aquarium au fond de la classe que l'on met en route le matin et qui ronronne le reste de la journée. Adieu les enfants, vous qui avez partagé cette année avec moi, merci pour votre émerveillement, votre joie de vivre, votre fraîcheur, votre tendresse, vos éclats de rire, vos efforts pour me supporter, vos petits dessins, vos petits mots. Vous me manquerez, vraiment, beaucoup...

    Au revoir, très chère collègue de cycle 3, personne merveilleuse qui m'a tellement apporté tout au long de cette année. Ici ce n'est qu'un au revoir, nous savons toutes les deux pertinemment que la complicité que nous avons développée ne s'est pas arrêtée au portail de l'école. De merveilleux projets nous attendent, et ce, même si nous ne sommes plus dans la même école l'année prochaine. Merci à toi très chère collègue, merci pour tout :o)

    Oui, ça y est l'année est finie et comme cela était prévu dès le début, je change d'école à la rentrée prochaine. Quand j'ai appris le poste que j'avais eu pour la rentrée prochaine (à titre provisoire donc uniquement pour l'année prochaine), j'ai cru défaillir... Plus d'une heure de route, facilement 1h30 l'hiver. Et puis finalement, quand on prend le temps de se poser, on trouve toujours des solutions, je pourrai être hébergée les lundis et jeudis soirs et rentrer chez moi le mercredi et les week-ends. Ca me demandera un peu d'organisation mais ça devrait bien rouler, je n'en doute pas ! Et j'avoue qu'un peu d'organisation, ça ne me fera pas de mal, au contraire ^^

    Alors adieu jolie école, merci pour cette année magique que j'ai passée et bonjour nouvelle école, gare à toi, me voilà, pleine de projets et de rêves pour cette nouvelle rentrée !
    Pin It

    votre commentaire


  • Vous vous rappelez, dans le post précédent, je vous parlais du fameux "projet calendrier" pour lequel j'étais à court d'idées. D'ailleurs merci à tous pour vos conseils, ça va bien m'aider :o)

    Eh bien je l'ai enfin commencé ce vendredi. Ma collègue de cycle 3 aussi a commencé et pour le mois de Décembre, elle faisait notamment travailler ses élèves avec des pailllettes... C'est là que tout a commencé ! J'étais tranquillement en train de surveiller ma classe qui était en récréation quand ma collègue est arrivée, l'air de rien et.... a tenté de m'asperger de paillettes et s'est sauvée ! Je croise alors l'ATSEM de la classe de maternelle, couverte de paillettes, qui me dit que je m'en suis bien sortie : je n'ai pratiquement pas une paillette sur moi. Et là... la traîtresse ressurgit et s'aperçoit qu'elle a loupé son coup et repart à la charge ! Petite course poursuite dans la cour de récréation, sous les rires de mes élèves. Je finis coincée dans la cuisine de la cantine et me retrouve... couverte de paillettes !

    Nous sommes remontés en classe sous les "La maîtreeesseeeeuh elle est pleine de pailletteuuuh !"
    Le soir même, j'avais rendez-vous avec une maman qui bien sûr a de suite remarqué à quel point je... brillais ! Grrrr !

    Je ne m'avoue pas vaincue et je mijote déjà ma vengeance : la guerre est déclarée ! Finalement, les arts visuels, c'est plutôt marrant ^^
    Pin It

    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique