• Vers la mastérisation



    Le 14 juillet organisé par notre très cher Sarko 1er a coûté cher, il fallait impressioner les copains dirigeants des autres pays, normal ! Du coup, il faut bien se serrer la ceinture à côté, puisqu'on ne peut pas dire que nos caisses soient pleines (les poches de nos dirigeants par contre...)

    Heureusement que notre cher Ministre est là pour proposer de nouvelles saignées dans l'Education Nationale ! Que de générosité de sa part ! La nouvelle idée c'est d'avoir des enseignants mieux for-més... Du coup, on va maintenant demander aux candidats non plus une "simple" licence, mais un master 2, soit l'équivalent d'un bac+5.

    Ah ben ça c'est une bonne nouvelle, nous qui voulions plus de formation, nous voilà servis ! Sauf que dans sa brillante idée, notre Ministre n'a pas pris la peine de donner des détails et plonge dans le doute et la crainte tous les candidats au concours pour l'année prochaine : la plupart ne détient qu'une licence, en cas d'échec, devront-ils s'inscrire en master ? Et puis quel master ? Un master recherche ou un master professionnel ? Un master spécialement créé pour l'occasion ou n'importe quel master ? Et que va valoir leur master en cas d'échec au concours ?
    Je ne parle pas de ceux qui en sont à leur Xième tentative pour obtenir le concours... Comment trouver en plus la motivation pour se replonger dans les études ?

    Bien entendu, l'objectif principal d'une telle mesure n'est absolument pas de revaloriser le salaire des enseignants du premier degré. Tout au plus, leur salaire de départ sera un peu plus élevé que le notre, sauf qu'ils auront deux années d'études en plus dans les pattes : un salaire de misère pour un niveau bac+5. Autre ombre au tableau, actuellement, les professeurs stagiaires (PE2) sont rémunérés pendant leur année de formation. Dans le cadre de cette réforme, il n'y a tout bonnement plus de formation telle qu'on l'entend aujourd'hui. Les candidats au concours devront s'inscrire en master 1 (reste encore le problème de savoir de quel master il s'agit...) et leur admission en master 2 serait conditionnée à l'obtention du concours nouvelle formule. Ce master 2 ne devrait pas être rémunéré, ça va faire un paquet d'économies !

    La grosse question qui se pose est de savoir à quoi correspondra cette formation en master 2 ? Que vont devenir les IUFM ? Seront-ils chargés d'assurer ces masters ou seront-ils tout simplement supprimés ?
    De plus, on ne trouve pas des universités à tous les coins de rues. Cela va obliger de nombreux candidats à déménager pour se rapprocher d'une université, ce qui implique donc de trouver un logement et financer de sa poche deux années d'études supplémentaires... Se dirigerait-on vers une sélection par l'argent ? Il ne s'agit pas ici de simplement décrocher un diplôme mais de réussir un concours, ce qui signifie un nombre de places limité (et de plus en plus limité qui plus est) ! Cela exige beaucoup de travail. Cumuler un emploi est bien loin de simplifier les choses pour les candidats qui n'ont pas la chance d'avoir des parents ayant les moyens de soutenir toutes ces dépenses (et il s'agit là à mon avis de la grande majorité..).

    Nous demandions plus de formation, mais plus de formation concrète, de vraies billes pour rentrer dans le métier et le gouvernement nous propose un allongement des études universitaires, ce qui, à priori, signifie encore plus de théorie et encore moins de pratique.

    Je continue de penser que l'objectif principal du gouvernement est la suppression pure et simple du service public : en montant l'opinion publique contre les fonctionnaires. Il nous mène dans l'impasse par des suppressions de postes, une formation inadaptée, des classes de plus en plus chargées pour pouvoir par la suite nous octroyer la responsabilité de l'échec de nos élèves.

    Je souhaite alors bon courage à tous les candidats au concours 2009 qui risque bien de devenir la dernière chance de devenir prof  "simplement" (si je puis me permettre) avant cette réforme aussi intentionnellement floue que possible...

    Affaire à suivre !
    « Les choses se précisent !Les vacances et... la rentrée »
    Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 21 Juillet 2008 à 11:31
    Lucie
    Je fais partie de ces candidats de 2009 et je peux te dire qu'on a doublement la pression car là on est entre deux feux! Ceux qui doutaient d'eux déjà sont encore plus dans le doute aujourd'hui! Gouvernement de merde!!! Tu as bien de la chance d'être déjà prof, mais j'apprécie ton soutien et ce billet, on voit que tu pense aux autres et ça c'est bien!
    2
    Mercredi 23 Juillet 2008 à 12:24
    Mirabelle
    "le gouvernement nous propose un allongement des études universitaires" : non, il ne propose pas... Il impose ! ;-) Bon, ceci dit, tout ça est loin de me faire rire... Au contraire, cela m'inquiète plus qu'autre chose... :(
    3
    Mercredi 23 Juillet 2008 à 12:49
    Nyny
    Merci de mettre des mots sur nos angoisses ! Bah, c'est comme d'habitude, on agit d'abord, on réfléchit après...
    4
    Mercredi 23 Juillet 2008 à 18:25
    Sofee
    Oui, merci de nous soutenir, je suis également candidate pour 2009...
    5
    Samedi 26 Juillet 2008 à 10:32
    ozen
    Je ne vois pas la plus-value de deux années supplémentaires dans la formation initiale quand c'est la formation en iufm qui constitue la véritable formation...En revanche le "parrainage" qui sera peut-être mis en place entre les futurs profs et des "tuteurs" ne me paraît pas dénué d'intérêt. Mais le recrutement au niveau master manque de sens selon moi.
    6
    Lolotte
    Vendredi 23 Mars 2012 à 11:58
    Lolotte
    Salut!! et merci pour ce billet qui cristallise si bien toutes mes angoisses pour cette année, car je suis moi aussi candidate (je suis en PE1 à Nîmes...) pour 2009...comme si on n'était pas assez stressé juste avec le concours, il faut en plus penser à ce qu'il va se passer si on réussit...cumuler des petits boulots, droit aux bourses ou pas...bref, le flou total et aucun moyen de trouver de vraies réponses!!! Je voulais aussi te demander si je peux utiliser ton billet pour l'envoyer en mail, un peu comme les chaines de mails, pour que le maximum de personnes soient informées de ce qu'il se passe et ne soient pas "étonnés" de mouvements d'humeurs chez les enseignants à la rentrée... Merci pour ton blog, il est super!!!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :